Apocalypse, devons-nous craindre une invasion de zombies ?

Ecrit par

Selon une biostatisticienne, nous pourrions un jour être victimes d'une zombification massive. Ça a le mérite d'être clair. On revient sur la publication.

Alors que nous vous parlions de la possibilité, ou non, d'attraper le terrible virus de la série à succès The Walking Dead, une récente publication relance le débat. En effet, Tara Smith, biostatisticienne à l'Université d'État du Kent, dans l'Ohio, a publié un article dans la revue The BMJ où elle explique que les Hommes pourraient être victimes d'une zombification massive. Mais avant d'aller plus loin, rappelons que les biostatisticiens interprètent les résultats en utilisant leurs compétences statistiques et informatiques, dans le domaine de la santé, de la biologie, etc… Elle considère donc, dans un premier temps, des agents pathogènes dont les effets sur le corps humain seraient assimilables aux symptômes des “zombies” : perte de personnalité, agressivité et forme de nécrose.

Ainsi, une mutation de la maladie de la vache folle ou une forme particulière de la peste pourraient être les candidats idéals. Des agents qui utiliseraient la proximité des corps pour se propager d'individu en individu… Tara Smith a créée, ensuite, une simulation informatique de la propagation du “virus”, en prenant en compte les facteurs de densité de population (vous pouvez constater de l'évolution ci-dessus). Un scénario de fin du monde qui fait froid dans le dos. Mais à quoi sert réellement cette étude, mis à part le fait de prévenir d'un risque faible, mais pas impossible ? Et bien, la simulation permet d'alerter et de créer un programme d'urgence adapté, notamment en constatant les zones “sécurisées” où le virus aurait du mal à se propager. Mais rassurez-vous, nous sommes encore loin de ce scénario… n'est-ce pas ? meltyDiscovery vous rappelle qu'il existe déjà des kangourous zombis ! Que pensez-vous de cette information ?

Source : The BMJ