WWF, les tigres sauvages de plus en plus nombreux !

Ecrit par

Bonne nouvelle ! Selon un recensement de WWF, le nombre de tigres dans la nature augmente dans le monde entier.

Alors qu'ils ont officiellement disparu du Cambodge, le Fonds mondial pour la nature (WWF) a annoncé que le nombre de tigres sauvages était en augmentation partout dans le monde. C’est la première fois que cela se produit depuis plus d’un siècle ! En 1900, on estimait qu’ils étaient environ 100 000 à vivre dans la nature. Puis, en 100 ans, ce nombre a diminué de 95%. Mais, même si ce nombre n’a plus rien à avoir avec celui de 1900, les efforts pour protéger ces animaux menacés ont vraisemblablement payé. Aujourd’hui, ils seraient 3980 à l’état sauvage sur notre planète. La moitié se trouve en Inde. “Ça fait des décennies que vous voyons le nombre de tigres décliner et que nous rêvons d’inverser la courbe. Dans cette mer de mauvaises nouvelles sur l’environnement, nous faisons un progrès considérable sur l’un des retours les plus importants de l’histoire de la protection de la nature”, a déclaré Carter Roberts, Président du WWF.

WWF, les tigres sauvages de plus en plus nombreux !

Le recensement de 2010 indiquait 3200 tigres dans la nature. Si la nouvelle nous réjouit, il faut quand même la prendre avec des pincettes. En effet, elle pourrait être en partie due à une meilleure méthode de comptage. L’augmentation de tigres sauvages a été enregistrée au Népal, au Bhoutan et en Russie, où trois tigres sibériens ont d’ailleurs été relâchés dans la nature il y a deux ans. Les efforts pour leur protection doivent donc continuer, notamment ceux concernant la conservation de leur habitat naturel. Leur chasse est interdite dans les 13 pays où ils vivent, mais sont menacés par le braconnage. Les ministres de ces pays se réuniront le 12 avril à New Delhi, lors d’une conférence spéciale. Ils tenteront de trouver un accord pour atteindre leur objectif : doubler la population des tigres à l’état sauvage d’ici 2022. Pensez-vous que ce but sera atteint ?

Source : WWF, Wikipedia