The Island

The Island, seuls au monde : Mike Horn, "Il n'y a aucune règle dans cette aventure !"

Publié par
Jordann Naulet
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Comme vous le savez déjà, le premier épisode de l'émission The Island sur M6 est prévu pour le mardi 19 mai. meltyDiscovery a donc eu la chance de rencontrer Mike Horn et quatre des participants.

Une visite dans les locaux de M6 nous a permis de rencontrer Mike Horn, Raphaël, William, Michel et Bérenger. Le narrateur de l'aventure Mike et les quatre participants ont donc partagé avec nous leurs expériences respectives. Mais présentons tout d'abord les intervenants : Raphaël, 43 ans, est directeur de publication en presse écrite, cadreur, réalisateur et a accepté cette opportunité riche sur le plan humain et professionnel. William, 36 ans, est agent de maîtrise en région parisienne. S'engageant très jeune dans l'Armée de l'Air, le “bad boy” de l'émission désire apprendre des autres et vivre une expérience qui le changera à jamais. Michel, 47 ans, est un inventeur génial et un sportif invétéré. Sa participation est un moyen pour lui d'obtenir la reconnaissance de ses filles et de gagner en confiance. Bérenger, 27 ans, est soigneur de dauphin et directeur artistique à Toulouse. Il recherche de nouvelles émotions et souhaite se dépasser. Et enfin, Mike Horn, le célèbre aventurier, qui a accepté de partager son expérience et sa voix à l'émission. Ces cinq personnes ont donc pris le temps de répondre à nos questions. En voici un résumé.

Crédit : Youtube Les Infos Télévisuelles

Mike Horn, vous êtes un aventurier assumé et votre expérience en matière de survie est indéniable. Mais une question me taraude, d'où vient cette envie d'aller toujours plus loin ?

Haha ! Je suis né en aventurier. Tout ça, je le fais pour me sentir vivant, je ne peux pas rester là à ne rien faire. Ces aventures m'ont appris à être discipliné et font de moi ce que je suis aujourd'hui. Je ne regrette rien, c'est mon moteur !

Je comprends… Il était donc tout naturel pour vous d'accepter ce poste de narrateur et de coach pour l'émission ?

Oui, bien sûr ! Lorsque l'on m'a proposé, j'étais un peu sceptique car je me moque de la compétition, des titres honorifiques et des récompenses, tout ce qui m'intéresse c'est le courage et le dépassement de soi pour pouvoir comprendre ce que l'on est vraiment, ce qu'on a dans les tripes. Alors, quand la boîte de production m'a expliqué les règles, ou plutôt qu'il n'y avait pas de règles, j'ai tout de suite accepté, car cela me semblait être une extraordinaire expérience humaine.

Et c'est tout à votre honneur ! Pour finir, quelles sont pour vous les trois règles essentielles pour survivre dans un environnement hostile ?

Tout d'abord, il faut être discipliné, c'est la base. Ensuite, trouver un abri, faire du feu et trouver de l'eau, surtout trouver de l'eau, le reste c'est secondaire !

Bérenger, vous venez d'une famille aisée et vous avez un métier qui semble passionnant, pourquoi vouloir alors participer à une émission comme celle-là ? Et qu'en avez-vous retenu ?

Le besoin de se dépasser et de découvrir de nouvelles sensations. Je suis un éternel insatisfait et je n'ai pas été déçu ! Si je m'attendais une seconde à ce que j'ai vécu… On ne se rend pas compte des choses avant de les faire. Ce qui m'a le plus marqué, c'est le temps, l'attente. Le matin on s'occupait de se nourrir et de faire les choses essentielles, mais l'après-midi, le temps était extrêmement long. Une heure sur l'île, c'était une après-midi en ville. Je me suis fait cette réflexion lorsque j'ai attendu 1h30 pour un rendez-vous, j'avais l'impression que c'était un quart d'heure à tout casser.

Michel, que retenez-vous de ce mois sur l'île ?

Je suis un sportif et je pensais avoir la condition physique… Et bien, quelle a été ma désillusion au bout d'une semaine ! On ne peut pas se rendre compte des efforts physiques lorsque l'on est “sous-alimenté”. Néanmoins, j'ai fait de très belles rencontres. Pas de chichis et pas de superficiel, nous étions "à nu".

Question à tous, le retour à la réalité a été difficile ?

M., B., W., R. : Il est clair qu'il a fallu se réadapter !

B : Et puis maintenant je mange de tout !

meltyDiscovery vous conseille donc de regarder l'émission qui sera diffusée demain soir sur M6. Vous comprendrez un peu mieux ce que les candidats ont dû affronter. Et pour conclure, je ne résiste pas à vous citer un participant durant la projection : “Je voulais être Indiana Jones ... et bien plus maintenant croyez-moi !”

À lire aussi
The Island, seuls au monde : Épisode 2, à quoi doit-on s'attendre ?
À lire aussi
The Island, seuls au monde : 13 hommes doivent survivre sur une île déserte !
À lire aussi
The Island seuls au monde, une aventure qui a bien commencé
À lire aussi
The Island, seuls au monde : Mike Horn "vivre pour se sentir vivant"
Encore plus de contenus
meltyBuzz

Ces activités pour faire passer le temps pendant le confinement

La France est confrontée en ce moment à une épidémie de Covid-19 qui en quelques semaines touche déjà pas moins de 9000 français. Ce qui a poussé l'état Français à mettre en place un confinement total dans le but d'enrailler l'expansion du virus. De ce fait, l'ensemble des français vont rester à la maison le temps de mener cette guerre contre ce virus. Il n'est jamais évident de s'occuper sans sortir de chez soi, voila pourquoi nous vous proposons ces activités pour faire passer le temps.

Ces activités pour faire passer le temps pendant le confinement

Le patrimoine des politiques français

Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron a toujours été dépeint comme étant le président des riches. En effet il lui est reproché de toujours prendre des décisions en faveur d’une certaine élite aisée. Vous serez surpris de voir que le président n’est pas le seul homme politique français à rouler sur l’or encore moins le plus riche.

Le patrimoine des politiques français
The Island, seuls au monde : Mike Horn, "Il n'y a aucune règle dans cette aventure !"
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible