SpaceX, 2ème atterrissage réussi pour Falcon 9 !

Ecrit par

La fusée Falcon 9 de SpaceX s’est de nouveau posée sur une barge dans l’Océan Atlantique avec succès, malgré une vitesse deux fois plus importante que la première fois !

Qui arrêtera SpaceX ? Alors que la société pourrait atteindre Mars avant la NASA tant elle se développe à une allure folle, elle vient à nouveau de réaliser un exploit important pour la conquête spatiale. En effet, à 7h21 ce matin, elle est parvenue à poser le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur une plateforme disposée en plein Océan Atlantique. Celle-ci a décollé depuis Cape Canaveral, en Floride, avant de placer en orbite le satellite de communication japonais SKY perfect JSAT, tandis que l’autre partie de l’engin regagnait la Terre. Enfin, la mer. Si on parle d’exploit, c’est parce que le lanceur est revenu dans l’atmosphère à une très grande vitesse. L’équipe redoutait donc un peu la phase de freinage. Le tout a été rediffusé en direct et commenté par SpaceX sur le compte Twitter de la société d’Elon Musk.

Le satellite SKY perfect JSAT a été placé en orbite très, très haut, 30 000 km plus haut que l’altitude à laquelle se trouve la Station spatiale internationale (ISS), qui est maintenue à environ 400 km de la Terre. Ça fait un bout… Les chances que l’atterrissage de Falcon 9 se déroule bien étaient de 1 sur 2, comme l’a précisé Elon Musk sur son compte Twitter. Il a donc laissé échapper un enthousiaste “Woohoo ! ” à la fin de l’opération et on le comprend ! Ce nouveau succès, qui arrive 24 jours seulement après le premier retour de Falcon 9 dans l’Océan et en un seul et même morceau, est très prometteur pour l’avenir de la société. Si on peut faire avancer la conquête spatiale en utilisant des fusées réutilisables, cela minimisera considérablement les coûts et permettra à SpaceX de multiplier les lancements. D’ailleurs, elle compte désormais effectuer une mission toutes les 3 semaines. Pensez-vous que la fusée réutilisable soit l’avenir de la conquête spatiale ?

Source : Space.com, Huffington Post