Philae, la manœuvre de la dernière chance

Ecrit par

Plongé dans le silence depuis l’été 2015, Philae reçoit depuis hier et pour les jours à venir une manoeuvre “de la dernière chance” pour le réactiver.

Posé depuis le 12 novembre 2014 à la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko (Tchouri) après un voyage de 10 ans sur Rosetta, Philae ne donne plus signe de vie depuis l’été 2015. Le robot a, en effet, effectué plusieurs rebonds avant de se poser dans une zone peu éclairée par le soleil, ce qui l’empêche de recharger ses batteries (il fonctionnait jusqu'à maintenant grâce à ses panneaux solaires). Comme l’a annoncé l’agence spatiale allemande DLR, les responsables de la mission Rosetta,qui doit prendre fin en septembre 2016, vont tenter une dernière commande afin de faire bouger Philae. Cette tentative a pour but d’améliorer l’ensoleillement de ses panneaux solaires et de pouvoir reprendre contact avec la sonde Rosetta, a expliqué Philippe Gaudon, de l’agence spatiale française CNES, à l’AFP.

Philae, la manœuvre de la dernière chance

C’est une roue à inertie située à l’intérieur de Philae que les ingénieurs vont essayer d’activer depuis l’Allemagne. La commande, envoyée à Rosetta pour la première fois hier, dimanche 10 janvier, le sera plusieurs jours de suite. Car celle-ci est urgente : Tchouri s’éloigne du Soleil et les températures à sa surface décroissent considérablement. Or, le robot ne peut fonctionner si la température descend en dessous de -51°C. “C’est une manoeuvre désespérée. D’abord, nous ne sommes pas sûrs que Philae reçoive la commande. Ensuite, si la roue s’active, on ne maîtrisera pas la trajectoire et c’est donc risqué” a souligné M. Gaudon. Mais ne perdons pas espoir tout de suite. Comme il l’a expliqué à Sciences et Avenir, “du 9 au 18 janvier, la trajectoire de la sonde Rosetta sera de nouveau favorable à une communication potentielle avec l’atterrisseur”. En se posant sur la comète Tchouri le 12 novembre 2014, Philae a réalisé une première historique (vous pouvez revoir les images de l'atterrissage ici). Rosetta continuera de l’observer et s’y posera en septembre. Pensez-vous que cette manoeuvre de la dernière chance portera ses fruits ?

Source : Agence Spatiale Allemande DLR