Paris bientôt éclairée par des bactéries ?

Ecrit par

Une start-up basée en France propose de se servir de bactéries bioluminescentes pour remplacer l’éclairage des vitrines la nuit.

Vous savez que, depuis 2013, en France, les dispositifs d’éclairage des bâtiments non résidentiels sont réglementés dans l’objectif de réduire la consommation d’énergie et la nuisance lumineuse. C’est pourquoi une start-up basée à Paris a tenté de trouver une alternative pour éclairer les lieux publics sans consommer d’énergie. Glowee a fait preuve de beaucoup d’originalité pour trouver un nouveau concept. En effet, l’entreprise veut se servir de la bioluminescence et plus précisément des bactéries bioluminescentes pour fabriquer des lampes sans puiser dans les ressources d’énergie. Ces bactéries, on les trouve dans l’organisme de certains animaux bioluminescents. Par exemple, hier, on vous parlait de ce poisson qui brillait de l’intérieur. Il semblerait qu’une bactérie du nom de Vibrio phosphoreum se soit incrustée dans celui-ci. La bioluminescence, c’est la production et l’émission de lumière par un organisme vivant. Cette technique permettrait d’éclairer les vitrines des magasins et les lieux publics. Glowee a conçu des lampes transparentes dans lesquelles un gel contient la bactérie. Dans ce gel, il y a l'oxygène et les sucres nécessaires à sa survie.

Cette idée est prometteuse, mais elle n’est pas encore tout à fait au point. Ces bactéries ne pourraient pas fournir de lumière plus de 3 jours et, pour que l’émission dure plus longtemps, il faudrait constamment retirer les substances nutritives utilisées et les remplacer. La production de ces lampes n’est donc peut-être pas assez bénéfique. Mais la fondatrice de Glowee reste optimiste sur cette invention qui risque d’évoluer et de se perfectionner. Comme le rapporte New Scientist, Sandra Rey et son équipe sont en train de développer une molécule qui permettra à la bioluminescence de ne s’activer que la nuit, ce qui permettra à la bactérie d’économiser son énergie la journée. Cela permettrait à la lampe de fonctionner plus longtemps. Le premier produit visant à éclairer Paris différemment sera commercialisé en 2017. On en saura donc bientôt plus sur l'efficacité de ces "lampes bioluminescentes". D'ailleurs, saviez-vous qu'il existe des requins qui brillent dans la nuit ? Croyez-vous en ce projet ?

Source : http://www.glowee.eu/, New Scientist