NASA, le mystère des volcans lunaires résolu

Les geysers de lave sur la Lune sont dus au monoxyde de carbone !
Ecrit par

Le saviez-vous ? La surface de la Lune est couverte d'anciens geysers de lave. La NASA a découvert pourquoi !

La surface de la Lune est couverte de cratères. Certains sont dus à des chutes de météorites, mais d'autres contiennent de la lave fossilisée. Il y a quelques millions d'années, la surface de notre satellite était en fusion. De nombreuses explosions créaient d'immenses geysers de lave. Les scientifiques s'interrogeaient sur l'origine exacte de cette activité volcanique. La Lune n' a pas toujours été entourée de gaz néon... Selon le site Space.com, les chercheurs de la NASA ont trouvé la réponse. Le coupable s'appelle monoxyde de carbone. "Le carbone devait être le principal responsable de ce spectacle. Pour produire ces geysers, il fallait aussi un peu d'eau et de souffre, mais le principal composant était le monoxyde de carbone" a déclaré Alberto Saal, un géologue à l'Université Brown de Providence dans le Rhode Island (États-Unis). Alberto Saal a co-signé l'étude que les chercheurs ont publié pour annoncer leur découverte. "Tous ces éléments gazeux se trouvaient en proportions comparables à celles de lave qui se trouve actuellement au fond des océans terrestres" a ajouté Alberto Saal. La présence du monoxyde de carbone permet de mieux dater l'apparition de notre Lune.

La NASA est arrivée à cette conclusion grâce à des échantillons de verre fossilisés, prélevés à la surface de la Lune. Le verre volcanique agissait déjà comme une capsule temporelle, bien avant que les japonnais ne s'intéressent à la question. Lorsqu'il refroidit et durcit, le verre volcanique emprisonne des bulles de gaz à la surface de la lave. Ces bulles sont minuscules, de la taille d'un cheveu humain. Les analyses indiquent que les entrailles de la Lune contenaient du "magma rose", composé de carbone et d'oxygène. En se rapprochant de la surface, la pression diminuait. "Imaginez une canette de soda. Lorsque vous l'ouvrez, vous diminuez la pression et le gaz s'échappe. Dans un volcan, il y a plus de bulles à la surface parce que la lave liquide ne peut plus contenir le gaz quand la pression diminue. Le phénomène se termine donc de manière explosive" explique Alberto Saal. Cette découverte a été rendue possible par une nouvelle technologie, la sonde ionique NanoSIMS de Carnegie. Cet appareil est capable de mesurer la présence infime de gaz dans des bulles de quelques microns. En listant ces composants tectoniques lunaires, les scientifiques comparent son évolution avec celle de la Terre. Ils espèrent ainsi mieux comprendre l'évolution géologique et l'apparition de la vie. Saviez-vous qu'il y avait des volcans sur la Lune ?

Source : space.com - Crédit : schwerd, fr.forwallpaper.com