Mars, un tsunami de 120m de haut a effacé l'océan ?

Ecrit par

Les scientifiques auraient la preuve que Mars a bien eu un océan en mettant la main sur les traces de deux tsunamis géants ayant provoqué des vagues de 120 m de haut. Dingue...si c’est vrai !

Mars nous réserve tellement de surprises qu’on ne sait plus ce qui serait plausible ou impossible. Ce qui nous intéresse vraiment, c’est d’y trouver des traces de vie. C’est aussi le cas de la NASA et de SpaceX, entre autres, qui veulent toutes les deux partir à sa conquête dans l’espoir de mieux la connaître. Pour savoir si elle a abrité ou si elle abrite une forme de vie, les scientifiques recherchent des traces d’eau, mais leurs études ont tendance à dire des choses totalement différentes. Beaucoup sont convaincus qu’il y avait, il y a 3,4 milliards d’années, un océan à la surface de la planète. C’est le cas de Timothy Parker, du Jet Propulsion Laboratory (JPL) qui n’a cependant qu’une hypothèse basée sur une autre hypothèse pour soutenir ses convictions. Pour d’autres, l’eau aurait pu être contenue dans les cratères, devenus aujourd’hui des montagnes. Alexis Rodriguez du Planetary Science Institute (PSI) et son équipe ont, eux, carrément trouvé des traces de tsunamis ! Alors, on vous le demande : qui croire ?

Car oui, ça fait beaucoup de pistes envisageables. La dernière en date est très intéressante. Selon elle, s’il y a vraiment eu un océan dans l’hémisphère Nord de Mars, il aurait perduré bien plus longtemps qu’on ne le pensait. Mais alors, pourquoi ne trouve-t-on aucune preuve ? Parce que la côte a été complètement détruite par deux raz-de-marée ! Selon les chercheurs, ces deux tsunamis seraient survenus à 3 millions d’années d’intervalle et auraient été provoqués par des chutes d’énormes astéroïdes qui ont creusé des cratères de 30 km de diamètre. Oui, quand même. En percutant l’océan, ils auraient soulevé des flots et formé des vagues que même Hawaï pourrait lui envier puisqu’elles auraient atteint 120 mètres de hauteur. Elles auraient donc emporté les rochers vers le Sud, effacé les lignes du rivage de l’ancien océan et remodelé complètement le paysage. Pour en venir à ce résultat, ils se sont appuyés sur les images des sondes Mars Odyssey, Mars Global Surveyor et Mars Reconnaissance Orbiter prises à la frontière entre les plaines de l’hémisphère Nord et les hauts plateaux de l’hémisphère Sud. C’est sur celles-ci que les scientifiques ont aperçu de grandes traces. Après le premier tsunami qui a fait couler pas mal d’eau liquide, le climat de Mars aurait changé et se serait refroidi, car, lors du second, c’est un mélange d’eau et de glace qui aurait envahi les terres. L’océan ressemblait donc plutôt à une banquise.

Mais cette étude a quelques zones d’ombre. À l’époque où les tsunamis auraient eu lieu, pour certains, l’eau avait déjà disparu de la planète Mars. “On ne comprend pas comment le climat de l’époque a pu permettre le maintien d’un océan d’eau liquide”, a confié François Forget, spécialiste du climat martien au Laboratoire de météorologie dynamique à Ciel & Espace. Une autre étude, publiée dans Nature Geoscience au début du mois de mai, nous embrouille aussi pas mal. Selon celle-ci, c’est de l’eau bouillante qui serait à l’origine des reliefs qu’on trouve à la surface de Mars. En réalisant leurs expériences, les chercheurs ont réalisé que, sur la planète rouge, l’eau entrait immédiatement en ébullition, ce qui a pu entraîner des glissements de terrain et fabriquer ces fameuses traces. D’où viendrait cette eau ? De la glace souterraine. En tout cas, pour Alexis Rodriguez, “la découverte de gisements de méga-tsunamis martiens enlève une grande partie de la controverse, qui pendant des décennies a entouré l’hypothèse d’un océan sur Mars”. Et vous, pensez-vous que la planète rouge ait pu abriter un océan et subir deux tsunamis ?

Source : Nature