Mars, de l’eau bouillante à la surface ?

Ecrit par

Selon une étude menée par des scientifiques de l’Université de Nantes, c’est de l’eau bouillante qui aurait sculpté les reliefs de la planète Mars.

Alors qu’un scientifique du Jet Propulsion Laboratory (JPL) pense que la glace présente sur Mars aurait été ramenée par des astéroïdes, une étude menée par des scientifiques de l’Université de Nantes démontre que c’est de l’eau bouillante qui a pu sculpter les reliefs à la surface de la planète rouge. Vous vous souvenez que la NASA a confirmé que de l’eau y coule encore, dans les traces d’écoulement et pendant l’été martien ? Selon l’étude publiée dans Nature Geoscience, sur Mars, l’eau ne bout pas de la même façon que sur Terre. Elle déplace les débris qui se trouvent à la surface et cause ces incisions. Même si les températures ne dépassent jamais 30°C sur Mars, ce qui ferait bouillir l’eau serait la faible pression atmosphérique. Si sur Terre et au bord de la mer, elle doit atteindre 100°C pour qu’on puisse y plonger nos pâtes, plus on monte en altitude, plus elle se met à bouillir tôt. Du coup, pendant l’été martien, quand la glace souterraine fond et apparaît à la surface, elle bout aussitôt.

Comment sont-ils arrivés à cette conclusion ? Les scientifiques ont réalisé plusieurs expériences dans un caisson, simulant les conditions atmosphériques martiennes et terrestres. Dans ce caisson, ils ont placé un glaçon en haut d’une pente recouverte de sable et inclinée à 30°. Dans les conditions terrestres, l’eau s’est infiltrée dans le sable et n’a pas modifié la surface. En revanche, dans les conditions martiennes, elle est immédiatement entrée en ébullition et des bulles se sont formées. L’eau a propulsé des grains de sable, qui se sont accumulés et qui ont fini par s’effondrer en provoquant des coulées. D’où les traces à la surface de Mars ! “Nos recherches prouvent qu’il faut beaucoup moins d’eau que l’on pourrait penser pour former ces reliefs”, a expliqué Susan Conway à IFLScience. Cela veut aussi dire que l’eau n’a pas besoin de rester à l’état liquide très longtemps pour provoquer quelques phénomènes qui intriguent les chercheurs. Bref, on n'a pas fini d'en apprendre. La planète Mars vous passionne ? Abonnez-vous à notre dossier spécial ! Et vous, pensez-vous que l’eau bouillante ait creusé ces traces d’écoulement à la surface de la planète rouge ?

Source : Nature Geoscience, IFLScience, Le Figaro