Lone Target

Lone Target saison 2 : "Le mental, c'est la survie !", l'interview de Joel Lambert (exclu)

Publié par
Anne-Sophie Laiguillon
, le .
Temps de lecture : ~ 4 min
No thumbnail

À l’occasion de la sortie de la saison 2 de Lone Target, meltyDiscovery s’est rendu à Londres pour interviewer Joel Lambert, le héros de l’émission. Voici ce qu’il nous a révélé.

Comme nous vous l’avions annoncé, Joel Lambert revient cet été sur le petit écran avec la saison 2 de Lone Target. À cette occasion, la rédac’ de meltyDiscovery a été invitée pour partir à la rencontre du spécialiste du Man Hunt. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Lone Target, il s’agit d’une émission dans laquelle Joel Lambert, ancien soldat de la Navy SEAL, doit échapper aux autorités en plein milieu de la nature. Chaque épisode est une nouvelle aventure et dans chaque aventure, Joel doit associer ses techniques de chasse à l’Homme à des techniques de survie. Tout s’accélère lorsque vous êtes poursuivis par une horde d’Hommes surentraînés. C’est en tout cas ce que nous a expliqué Joel Lambert lorsqu’il répondait à quelques-unes de nos questions, dont vous trouverez les réponses ci-dessous. Pour retrouver la nouvelle saison de Lone Target, rendez-vous le 28 août prochain sur Discovery Channel. En attendant, n’oubliez pas de vous abonner à notre dossier Lone Target !

Crédit : Discovery

Pourquoi avez-vous décidé de faire cette émission.

Joel : Au début, je ne voulais pas vraiment la faire. C’est un ami d’ami qui a dit à la chaîne “Eh c’est lui que vous devez prendre”. Mais je ne voulais pas vraiment la faire. Quand je me suis rendu compte que c’était un réel projet et qu’ils me proposaient de participer à ce show, j’ai réfléchi. Je me suis dit que ça allait être difficile, douloureux, que ce sera un gros risque pour mon égo si je me fais attraper et que je vais porter la réputation de la Navy SEAL sur mes épaules. Puis j’ai regardé tous ces arguments et je me suis dit que c’était exactement pour ces raisons que je devais faire cette émission. Donc je l’ai faite et c’est la meilleure chose qui me soit arrivée.

Quels ont été les endroits les plus faciles et les plus compliqués pour se cacher dans cette nouvelle saison ?

Joel : Je dirais que chaque endroit a ses avantages et ses inconvénients. Certains étaient plus confortables, d’autres étaient plus simples. Mais tout marche à contre-sens. Lorsque j’utilise une lampe torche, je peux voir où je vais. Mais, eux, peuvent me retrouver plus facilement. Si je traverse un endroit très difficile et que je galère, ça veut dire que je peux m’y cacher facilement. La Nouvelle-Zélande était le plus difficile physiquement, la Mongolie était le plus dangereux. La Mongolie était compliquée pour se cacher, car il y avait de grandes étendues, la Nouvelle-Zélande était compliquée pour se cacher car il y avait de grandes étendues, le Mexique était compliqué parce qu’il y avait de grandes étendues. Chaque lieu était différent, mais aucun n’était vraiment plus simple que les autres.

Quelle est la technique de survie que vous utilisez le plus ?

Joel : Ce que vous devez avoir c’est une boîte à outils, car vous ne saurez jamais quel type de scénario vous allez devoir surmonter. Ainsi, peut importe le scénario, j’ai toujours un outil pour ça. Ceci étant dit, je dirais que l’outil le plus important pour la survie est votre mental. Nous entendons souvent des histoires extraordinaires sur des personnes ayant survécu, c’est grâce à leur mental. Au lieu de penser au pire, ils se fixent de petits objectifs et arrivent à bout de chacun d’eux. C’est l’idée.

À votre avis, quel est votre pire désavantage pour cette émission ?

Joel : Hum, j’adorerais ne pas avoir de cameraman ! Haha. Mais dans ce cas, il n’y aurait pas d’émission. Les gens me demandent pourquoi je ne prends pas de petite caméra pour filmer moi-même. Mais Discovery sait que je ne filmerais pas, je serais trop concentré sur le tracking, je reviendrais qu’avec 5 minutes de film.

Et quelle est votre plus grand avantage ?

Joel : C’est mon mental, mais aussi, du point de vue de l’émission, ma prestance à l’écran. Certains de mes frères de la Navy SEAL sont aussi vraiment bons pour la chasse à l’homme, mais ils ne sont pas aussi à l’aise face à la caméra.

Avez-vous un objet que vous gardez toujours sur vous ?

Joel : J’en ai plusieurs, de l’allume feu, des batteries et également une sorte de dé que j’ai eu en Afghanistan, fait d’os et sculpté à la main. C’est un peu mon objet porte bonheur. Mais la chose que j’ai toujours sur moi dans la nature, c’est un poignard car on peut t’utiliser pour énormément de choses. Il peut servir de levier, couper, je peux le chauffer, l’utiliser comme outil médical, etc. Je voyage léger donc je dois trouver un objet qui me permet de faire beaucoup de choses à la fois. C’est pour ça que le poignard est important.

Si vous aviez un conseil en particulier à nous donner, lequel serait-il ?

Joel : Lavez-vous les dents ! Haha. Si vous étiez poursuivis, la première chose que je ferais à votre place est de m’éloigner de mon point d’arrivée. Une fois dans un endroit à l’abri des regards, je m’arrêterais et je réfléchirais à ce que je dois faire. Est-ce que je dois survivre ou est-ce que je dois m’échapper ? Est-ce que je dois faire les deux ? Est-ce que j’ai de l’eau, de la nourriture ou un abri ? Que va-t-il se passer pendant la nuit ? Quelle est la température ? Quelles sont mes priorités ? Quelle est la situation si je me fais prendre ? Ce sont des choses auxquelles il faut réfléchir tant que nous ne sommes pas obligés de réfléchir sous le coup de l’émotion, la frustration ou même le manque. Faire un plan vous permettra de ne pas prendre de décisions trop hâtives et dangereuses.

Pour finir, un mot pour les lecteurs de meltyDiscovery ?

Joel : Je pense que l’émission est pour les enfants, ça développe leur imagination, pour les femmes, c’est une émission pleine de suspens avec des moments très masculins d’hommes qui se courent après, pour les mecs, il y a de nombreuses techniques de man hunt et pour finir, les paysages sont incroyables.

Allez-vous regarder la nouvelle saison de Lone Target avec nous ?

À lire aussi
Lone Target saison 2 : Joel Lambert en Mongolie
À lire aussi
Lone Target saison 2, quelques tips pour traquer quelqu'un dans la nature
À lire aussi
Lone Target, Joel Lambert doit échapper aux autorités
À lire aussi
Mike Horn : "Le plus important pour survivre, c'est l'expérience !" (exclu)
À lire aussi
Naked and Afraid XL, retour sur les 40 jours de survie
À lire aussi
Airbnb, passez une nuit dans les catacombes de Paris pour Halloween !
Encore plus de contenus
meltyBuzz

Ces activités pour faire passer le temps pendant le confinement

La France est confrontée en ce moment à une épidémie de Covid-19 qui en quelques semaines touche déjà pas moins de 9000 français. Ce qui a poussé l'état Français à mettre en place un confinement total dans le but d'enrailler l'expansion du virus. De ce fait, l'ensemble des français vont rester à la maison le temps de mener cette guerre contre ce virus. Il n'est jamais évident de s'occuper sans sortir de chez soi, voila pourquoi nous vous proposons ces activités pour faire passer le temps.

Ces activités pour faire passer le temps pendant le confinement

Le patrimoine des politiques français

Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron a toujours été dépeint comme étant le président des riches. En effet il lui est reproché de toujours prendre des décisions en faveur d’une certaine élite aisée. Vous serez surpris de voir que le président n’est pas le seul homme politique français à rouler sur l’or encore moins le plus riche.

Le patrimoine des politiques français
Lone Target saison 2 : "Le mental, c'est la survie !", l'interview de Joel Lambert (exclu)
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible