Les plantes émettent des signaux de stress comme les animaux

Ecrit par

Des chercheurs viennent de découvrir que les plantes pouvaient émettre des signaux de communication. Les végétaux seraient peut être plus proches des animaux qu'on ne le pensait ?

Un article publié cette semaine dans le journal scientifique Nature Communication révèle une découverte troublante qui pourrait revoir complètement notre façon de considérer les plantes comme des formes de vie presque "inanimées". Avant toute chose, il faut bien comprendre que les végétaux n’ont pas de système nerveux ni même de neurones, et ne peuvent donc pas se déplacer, ressentir la douleur par exemple, ou par extension des sentiments comme la joie. C’est pourquoi nous n’avons pas entendu les forêts de l’Equateur exprimer leur joie en apprenant qu’elles décrochaient le record mondial de la reforestation. Contrairement aux animaux qui, eux, possèdent un cerveau et toute une machine qui contrôle avec minutie toute la physiologie du corps. Cette récente découverte dont nous font part les chercheurs de l’Université d’Adélaïde en Australie démontre qu’une version très basique reprenant ce système de contrôle existe chez les plantes.

Les plantes émettent des signaux de stress comme les animaux

Des neurotransmetteurs créent des signaux électriques qui sont transmis de cellules en cellules. Ces messages permettent, notamment, la régulation de la croissance en cas de sécheresse ou de température extrême ou encore pour contrer certains virus. Des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour expliquer cela mais nous savons déjà que certaines applications possibles à cette découverte pourraient changer nos vies. Ainsi, nous saurons enfin pourquoi certaines plantes ont des vertus médicinales qui sont plus particulièrement efficaces chez l’être humain, ou encore pour lutter plus efficacement contre des maladies qui touchent l’agriculture. Une preuve de plus qu’il reste encore tout à découvrir sur les plantes comme laplante loup-garou qui ne se reproduit qu’à la lumière de la pleine lune. Parlerez-vous plus souvent à vos plantes?

Source : http://www.nature.com/ncomms/2015/150729/ncomms8879/fig_tab/ncomms8879_F6.html