La NASA découvre des collines de glace sur Pluton !

Ecrit par

La surface de Pluton est couverte de glace d'azote. La sonde New Horizons de la NASA y a repéré ce qui pourrait être des collines de glace d'eau.

La planète naine Pluton se situe aux confins du système solaire, à 5,766 milliards de kilomètres de la Terre. La température moyenne de surface y est de -230°C. C'est tellement froid que lorsque Pluton s'éloigne du soleil, son atmosphère (azote, méthane et monoxyde de carbone) "gèle" et tombe au sol sous un aspect sableux. Lorsque Pluton se rapproche du soleil, ce "sable" est sublimé (passage de l'état solide à l'état gazeux) par l'augmentation de la température. La surface de Pluton est principalement recouverte de glaciers d'azote. La NASA a lancé la sonde New Horizons en janvier 2006 pour étudier le système de Pluton et de la ceinture de Kuiper (au-delà de la planète Saturne). New Horizons survole Pluton depuis le 14 juillet 2015. La sonde a photographié des collines de plusieurs kilomètres de large sur les glaciers d'azote. Il pourrait s'agir de glace d'eau.

Ces collines se trouvent en plein cœur d'une zone baptisée la plaine de Sputnik. Cette image a été prise à 16 000 kilomètres de Pluton, sur une zone de 500 kilomètres de long sur 340 kilomètres de large. Les scientifiques de la NASA commencent tout juste à étudier la "peau de serpent" de Pluton. Ces collines de glace sont les accidents géologiques les plus massifs de la face occidentale de Pluton. La glace d'eau est moins dense que la glace d'azote. Ces collines surnagent au-dessus de la glace d'azote, et se déplacent à la surface avec les mouvements des glaciers. Elles viennent probablement des glaciers d'eau situés aux pôles de la planète, comme les icebergs de l'océan Arctique terrestre se détachent de la banquise pour suivre les courants marins. Ces chaînes de collines de glace mesurent en moyenne 12 kilomètres de long. La plus longue déjà observée a été baptisée - de manière informelle - Challenger Colles. Elle mesure 60 kilomètres de long pour 35 kilomètres de large. Pensez-vous qu'il puisse y avoir des bactéries dans cette eau ?

Source : nasa.gov