King Kong, les raisons de sa disparition élucidées !

Ecrit par

Une étude publiée dans la revue spécialisée Quaternary International révèle les raisons de la disparition de Gigantopithecus blacki, surnommé "King Kong".

On l’a dit carnivore, haut de près de 3 mètres, ou d’à peine 2, comparé au Bigfoot… Beaucoup de théories diverses concernant Gigantopithecus blacki, le “vrai King Kong”, ont circulé du fait du peu d’éléments dont disposent les chercheurs (des dents et morceaux de mâchoire depuis les années 30). On sait qu’il a vécu dans les forêts du sud-est asiatique pendant plus d’un million d’années, qu’il était beaucoup trop lourd pour grimper aux arbres et atteindre les branches, et qu’il a disparu de la planète il y a environ 100 000 ans. Grâce à l’étude publiée dans la revue Quaternary International, nous savons désormais comment il a disparu de la planète. L’équipe de chercheurs, qui s’est intéressée à son régime alimentaire et qui a étudié des isotopes de carbones présents sur l’émail des dents de ce singe géant, a découvert qu’il dépendait totalement de la forêt pour se nourrir.

King Kong, les raisons de sa disparition élucidées !

Et c’est bien cela qui l’aurait mené à son extinction. Car, au Pléistocène (de 2.58 millions d’années à 9600 ans avant notre ère), les savanes herbeuses ont peu à peu remplacé les zones boisées, “fournissant une alimentation insuffisante pour le singe géant”, précise le professeur Hervé Bocherens. "En raison de sa taille, le gigantopithèque avait sûrement besoin d'une grande quantité de nourriture", poursuit-il. Or, la nourriture dont il avait besoin a commencé à disparaître. Cantonné à un seul type d’habitat, son incapacité à s’adapter au changement d’environnement serait donc à l’origine de sa disparition. A la fin du Pléistocène, c'est notamment le Mammouth qui n'a pas survécu au changement climatique. Êtes-vous convaincus par cette étude ?

Source : Quaternary International