Journée de la Terre 2016 : Réchauffement climatique, Cop21, sauvons la planète !

Ecrit par

Ce vendredi 22 avril, on célèbre la Journée de la Terre, événement qui veut sensibiliser les populations à l’impact de l’Homme sur l’environnement. meltyDiscovery revient sur les efforts mis en place par les citoyens pour protéger la planète !

Ce n'est pas pour vous saper le moral, mais, ces dernières semaines, on a appris que la fonte des glaces, notamment au Groenland, perturbait le champ magnétique de la Terre, que la Grande Barrière de corail blanchissait, que le mois de février 2016 avait explosé tous les records de chaleur… La liste des mauvaises nouvelles est malheureusement assez longue et on ne pourra plus dire qu’on ne savait pas : le réchauffement climatique est en marche et notre planète en souffre. Nous n’en sommes qu’au début. Mais parler sans arrêt des catastrophes, n’est-ce pas contre productif ? Aujourd’hui 22 avril, c’est la Journée de la Terre, célébrée depuis 1970 aux États-Unis. Son but ? Sensibiliser les populations à l’écologie, à l’impact de l’Homme sur l’environnement et encourager les citoyens à agir autrement pour faire face aux changements climatiques pour les générations futures. C’est aussi aujourd'hui que les représentants de plus de 170 pays se retrouvent au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New-York pour signer l’Accord de Paris, adopté en décembre dernier. Dans celui-ci, tous les États s’engagent à limiter la hausse des températures en-dessous des 2°C, voire 1,5°C. ”Cet accord historique (...) peut transformer notre monde”, annonce le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon sur le site internet.

Comme vous l’avez peut-être remarqué grâce aux doodles de Google, cette Journée internationale de la Terre nourricière 2016 est consacrée aux arbres. Pourquoi ? Parce qu’ils aident à lutter contre les changements climatiques en absorbant l’excès de CO2 de notre atmosphère, parce qu’ils nous aident à lutter contre la disparation de certaines espèces, parce qu’ils filtrent l’air qu’on respire. Du coup, l’objectif de cette édition 2016 est de planter 7,8 milliards d’arbres en 5 ans. Quand on parle de réchauffement climatique et des drames naturels qu’ils engendrent, on se sent impuissant. Pourtant, on peut tous agir à notre manière et à notre échelle pour bâtir un environnement sain. C’est ce que montre le documentaire réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, Demain. Après avoir lu une étude annonçant la probable disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, ils sont partis rencontrer ceux qui œuvrent chaque jour pour éviter une telle catastrophe, avec 4 autres personnes et dans 10 pays différents, afin qu’on s’en inspire. Ces gens agissent dans des milieux divers : l’éducation, l’économie, l’agriculture, l’énergie. Leurs initiatives fonctionnent et pourraient nous aider à concevoir le monde de demain. C’est un film positif, loin d’être moralisateur, qui nous (re)donne foi en l’avenir.

Il ne s’est pas retrouvé sur les grands écrans mais son idée a fait beaucoup parler de lui : un étudiant Islandais a inventé une bouteille biodégradable entièrement faite d’algues pour lutter contre les déchets plastiques, véritables fléaux pour nos océans. Il l’a présentée au Festival du design, qui se déroule chaque printemps en Islande. Son projet n’est pas assez au point pour être commercialisé, mais il a le mérite de nous prouver que des solutions existent et que tout le monde peut en trouver. Pour cette Journée de la Terre 2016, Disneyland Paris s’engage aussi. Au lieu de célébrer notre Terre nourricière sur une seule journée, le parc a choisi de le faire pendant tout le mois d’avril. Tous les soirs, avant le célèbre spectacle Disney Dreams, une projection spéciale racontera les merveilles de la nature via des images des films Disneynature sur le château. Le but ? Donner envie, aux enfants comme aux parents, de préserver la faune et la flore. Chez meltyDiscovery, on espère que toutes ces initiatives positives donneront lieu à une prise de conscience collective pour protéger notre belle planète ! Et vous, avez-vous envie de vous engager pour l'environnement ?

Source : ONU