Japon : Un volcan entre en éruption près d'une centrale nucléaire ! (vidéo)

Ecrit par

Le volcan explosif Sakurajima est entré en éruption à 8 kilomètres seulement de la ville de Kagoshima, qui compte plus de 605 000 habitants.

Le spectacle est impressionnant. Le vendredi 5 février 2016 dans la soirée, le Sakurajima s'est réveillé. Ce volcan se trouve dans la baie de Kyushu, à l'extrémité Sud du Japon. "J’ai ressenti du vent et ouvert la fenêtre. Il y avait des colonnes de feu qui montaient et des lumières scintillantes comme des éclairs" a déclaré un riverain à la télévision publique japonaise. Le Sakurajima fait peser un risque constant de nuée ardente et de tsunami sur la baie de Kagoshima. La ville du même nom - qui compte 605 000 habitants - ne se trouve qu'à 8 kilomètres à vol d'oiseau. Ce volcan explosif (ou volcan gris) est l'un des plus actifs du Japon. Pendant l'éruption de 1914, il a comblé le détroit qui le séparait de Kyushu. Depuis, il forme une presqu'île de 80 kilomètres carrés, dont le sommet culmine à 1117 mètres. Malgré les risques, le Sakurajima est un haut lieu du tourisme japonais. Les visiteurs y viennent pour le thermalisme. Ses pentes sont aussi très fertiles pour l'agriculture grâce à l'apport en sédiments des anciennes coulées de lave.

Japon : Un volcan entre en éruption près d'une centrale nucléaire ! (vidéo)

En 2009 et 2010, l’édifice a déjà connu 548 et 550 explosions. En 2013, une explosion avait créé un panache de cinq kilomètres de hauteur pendant près d’une heure. L'agence météorologique locale a déclaré "des coulées pyroclastiques — mélange de gaz, cendres et fragments de pierres — risquent d’être projetées dans un périmètre de 2 kilomètres." L'alerte de niveau 3 sur une échelle de 5 a été déclenchée. L'accès au site est restreint jusqu'à nouvel ordre. Plus inquiétant, le volcan se trouve à moins de 50 kilomètres de la centrale nucléaire Sendai. Au Japon, les calamars géants ne sont pas les seules choses effrayantes. L'association Greepeace a accusé l’Agence de sûreté nucléaire et industrielle japonaise d'avoir "accepté aveuglément l’analyse erronée de Kyushu Electric Power, qui a sous-estimé les effets potentiels de dépôts de cendres sur le fonctionnement de la centrale en cas d‘éruption." C'est le moment Le Sakurajima reste sous étroite surveillance, jusqu'à ce que sa fureur retombe. Jusqu'à la prochaine éruption. Avez-vous déjà vu une éruption volcanique ?

Source : euronews