Japon, un requin blanc meurt après 3 jours dans un aquarium

Ecrit par

Le seul requin blanc retenu en captivité est décédé 3 jours après son arrivée à l’aquarium Churaumi d’Okinawa, au Japon.

Il était le seul requin blanc actuellement retenu en captivité. Ce mâle adulte de 3,5 mètres de long, transféré à l’aquarium Churaumi d’Okinawa après avoir été piégé dans le filet d’un pêcheur mardi dernier, est décédé vendredi 8 janvier, annonce la direction dans un communiqué. Durant trois jours, il a nagé dans le bassin “Sea of dangerous sharks” en refusant de se nourrir. Celui qui est considéré comme l’un des plus grands prédateurs des océans faisait la fierté de l’aquarium, puisque aucune autre structure de ce genre n’accueillait de requin blanc en ce moment. Les causes de sa mort ne sont pas encore connues, mais pour Jason Baker, vice-président des campagnes internationales de l’organisation de défense des animaux, PETA, il n’y a pas de mystère : “La cause de sa mort est claire, c’est la captivité. Il n’aurait jamais dû mourir ainsi”.

Japon, un requin blanc meurt après 3 jours dans un aquarium

Durant ces 3 jours de captivité, les soigneurs ont aussi tenté de lui apprendre à nager dans ce bassin sans se heurter aux parois, explique le Wall Street Journal. Ils l’ont sorti quand son état s’est dégradé et qu’il commençait à avoir du mal à évoluer dans ce nouvel environnement. Les soins des vétérinaires n’auront pas suffi à le sauver. Les raisons pour lesquelles ces grands animaux marins ne doivent jamais être retenus en captivité dans un de ces aquariums sont nombreuses. D’abord, le requin blanc a besoin de nager des centaines de kilomètres sans barrage, ce qu’aucun bassin ne peut offrir. Quand ce n’est pas le cas, ils dépriment et deviennent agressifs. Ils ont besoin de nager continuellement afin de maintenir leur température corporelle. Ils ne mangent pas non plus de proies déjà mortes : ils ont besoin de chasser, ce qui explique que ce squale ait refusé de se nourrir.

Japon, un requin blanc meurt après 3 jours dans un aquarium

Pourtant, les aquariums continuent de prendre en captivité ces grands requins blancs, espérant attirer plus de monde dans leur établissement : leur présence est tellement rare qu’elle éveille la curiosité des clients. Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’un grand requin blanc meurt dans ces circonstances. A l’aquarium de Monterey aux Etats-Unis, certains sont décédés durant leur captivité, d’autres ont dû être relâchés. En 1984, la première fois que le complexe a accueilli l’un d’entre eux, le squale a, là aussi, refusé de se nourrir. Il est mort 11 jours après son arrivée. En 2011, un autre requin blanc a été remis en liberté après deux mois de captivité. Il est décédé quelques minutes plus tard. Dernièrement, le géant SeaWorld s'est vuinterdire la reproduction des orques en captivité grâce à la mobilisation des défenseurs des animaux. Il a également cessé ses spectacles d'orques. Pensez-vous que la captivité des requins blancs sera bientôt interdite ?

Source : Okinawa Churaumi Aquarium