Janvier 2016, record de chaleur pour le premier mois de l’année

Ecrit par

En janvier 2016, la température moyenne sur la planète a battu tous les records depuis la fin du XIXè siècle.

On nous annonçait un pic de chaleur sans précédent dans les premiers mois de l’année. Nous ne sommes qu’en février et, malheureusement, cela s’est déjà confirmé. L’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a annoncé que janvier 2016 a été le premier mois de l’année le plus chaud jamais enregistré sur le globe, depuis les relevés de températures datant de la fin du XIXè siècle. Il est également le neuvième mois consécutif durant lequel la température moyenne sur la planète bat un record mensuel. En ce début d’année, la température moyenne à la surface des océans et des terres a été de 1,04°C au-dessus de la moyenne du XXè siècle. Sur les océans seulement, janvier a dépassé cette même moyenne de 0,86°C. Il a donc été le premier mois de l’année le plus chaud depuis 1880. Le précédent record de 0,16°C, datant de 2007, est largement battu. Selon la NOAA, le phénomène El Niño pourrait avoir fortement contribué à ce pic de chaleur.

Janvier 2016, record de chaleur pour le premier mois de l’année

L’Agence avait déjà annoncé en décembre dernier que 2015 avait été l’année la plus chaude jamais enregistrée. La couverture neigeuse et de glace dans l’Arctique et l’Antarctique souffre de ces records de chaleur. En Arctique, les températures relevées sont au moins de 5,6°C au-dessus de la moyenne en Alaska. Le Centre national de la neige et de la glace (NSIDC), en s’appuyant sur les données de la NOAA et de la NASA, a annoncé que le mois dernier, la superficie des glaces dans l’océan Arctique était 7,14% en dessous de la moyenne des 30 dernières années. Cela représente la taille des États du Texas et du Nouveau-Mexique combinées en moins. Ça fait donc beaucoup... Il y a quelques mois, on vous parlait d’ailleurs des températures actuelles au Pôle Nord, qui se situent bien au-dessus des normales saisonnières à cause d'une tempête. Pour résumer, il fait chaud, trop chaud sur cette planète ! On espère donc que les initiatives comme la COP 21 parviendront à trouver des solutions pour limiter les conséquences du réchauffement climatique. Pensez-vous que le phénomène puisse être freiné ?

Source : NOAA