Guêpes, comment voient-elles le monde ? (Vidéo)

Ecrit par

Une étude nous en dit plus sur les trajets faits par les guêpes et la manière dont elles voient le monde. Les guêpes, plus intelligentes que les robots ?

Chez meltyDiscovery, on se pose beaucoup de questions sur les insectes et les animaux en général. Comment King Kong a disparu de la surface de la Terre ? Est-ce que les abeilles font pipi ? Les interrogations sont nombreuses et toutes sont légitimes. Mais savez-vous comment les guêpes voient le monde ? Une nouvelle étude menée par le professeur Jochen Zeil de l’Université nationale australienne s’est intéressée à leur manière de voler et plus précisément à leur vue. En faisant cela, il a appris que les guêpes qui nichent dans le sol étudient leur nid sous tous les angles tous les matins afin de vérifier que rien n’a changé pendant la nuit. La première fois qu’elles quittent la ruche, les abeilles, elles, ont besoin de voler tout autour afin de s’orienter et de pouvoir retrouver leur chemin. Jochen Zeil a eu l’idée de reproduire la vision des guêpes pendant ce tour de nid afin de savoir à quoi leur vue ressemble. Et bien elle n’est pas terrible ! On vous laisse juger par vous-mêmes.

Cette étude, publiée dans la revue Current Biology, nous révèle pourquoi les guêpes qui nichent dans le sol ont besoin de vérifier leur nid tous les jours. Comme l’a expliqué Jochen Zeil à IFLScience, leur environnement n’est pas aussi stable que celui des abeilles qui nichent dans les trous des arbres. “Leur habitat est dans un environnement naturel en mouvement. Tous les jours, le vent bouge les feuilles et les chutes d’écorce. La pluie peut aussi modifier le micro environnement”. Les guêpes ont donc pris l’habitude de bien mémoriser leur environnement chaque matin afin de retrouver leur chemin. “Leurs capacités d’apprentissage et de retrouver leur nid font d’elles des êtres plus intelligents que n’importe quel objet que l’Homme pourrait construire”, a ajouté le scientifique. Ce dernier fait référence aux drones, dont les techniques d’orientation pourraient se perfectionner grâce à ces données. Pensez-vous que les ingénieurs vont s’inspirer des guêpes pour améliorer ces robots ?

Source : Current Biology