Espace, une exoplanète tournant autour de 3 étoiles découverte

Ecrit par

Pour la première fois, une exoplanète évoluant dans un système ternaire a été découverte ! meltyDiscovery vous donne plus de détails.

Ces temps-ci, on en découvre, des choses sur les exoplanètes ! Il y a quelques jours, des scientifiques ont observé l’une d’entre elles dans son berceau, aka son disque protoplanétaire. Le mois dernier, c’est la composition de leur atmosphère qui nous était révélée. Cette fois-ci, c’est une exoplanète tournant autour de trois étoiles qui a été détectée pour la toute première fois ! On appelle ça un système stellaire. C’est un petit nombre d’étoiles liées par l’attraction gravitationnelle qui orbitent les unes autour des autres. Cette exoplanète ne nous était pas inconnue. Elle s’appelle KELT-4ab, est située dans la constellation du Cygne et avait été observée par le télescope Kilodegree Extremely Little Telescope (KELT). Les images qui ont récemment été prises de celle-ci par les deux télescopes de l'observatoire W.M. Keck ont permis de découvrir qu’elle était accompagnée de 3 étoiles ! Ce système ternaire, dans lequel elle a été découverte, a été baptisé HD 188753. Un petit nom un peu compliqué à retenir, on vous l'accorde...

Espace, une exoplanète tournant autour de 3 étoiles découverte

Son premier soleil ressemble au nôtre, mais les deux autres, qui tournent autour de lui, ont la particularité d’être très proches l’un de l’autre. “Cette paire agit plus ou moins comme une seule et même étoile”, a précisé Maciej Konacki, du California Institute of Technology. Le souci, c’est que cette exoplanète gazeuse, qui est légèrement plus grande que Jupiter, tourne autour de son étoile principale en 3 jours et demi. Cela veut dire qu’elle est certainement très chaude. C’est la première fois qu’on observe une si petite distance entre une planète et son soleil et cela nous intrigue quant à la manière dont a pu se construire KELT-4ab. Bah oui, on sait que les planètes naissent dans un disque protoplanétaire, constitué de gaz et de poussières. Or, pour qu’une géante gazeuse naisse, il faut qu’elle se forme assez loin de son étoile pour que la température soit assez basse. Seulement ensuite, elle peut se rapprocher de son soleil central. Ici, HD 188753 est “coincée" entre ce dernier et les deux autres. Elle n’a pas pu se former dans cette zone, ni ailleurs. Le mystère reste donc entier ! L'étude sera publiée dans la revue Nature en juin prochain. Selon vous, comment s’est formée HD 188753 ?

Source : Space.com, Science Daily, Wikipedia,