Écosse, des explosions militaires ont tué de nombreux dauphins

Ecrit par

En 2011, un banc de dauphins-pilotes s'échouait sur une plage écossaise. Les experts accusent l'armée. Les explications de meltyDiscovery.

De toutes les espèces qui vivent en haute-mer, les cétacés incarnent la lutte contre la surpêche. Baleines et dauphins ont fait l'objet d'une chasse intensive aux XIXe et XXe siècles. Certaines espèces se sont retrouvées en voie d'extinction. Pour protéger la ressource, un moratoire sur la chasse à la baleine a été instauré en 1985-1986. Depuis, les cétacés font l'objet d'une surveillance attentive de la part de la communauté scientifique. Ces mammifères marins possèdent un sonar pour se diriger à travers les mers et les océans. Seul un événement grave (type tsunami ou violente tempête) peut perturber leur itinéraire. Les cétacés ne sont pas sensés s'échouer sur le rivage quand la météo est au beau fixe. C'est pourtant ce qui s'est passé le 23 juillet 2011, selon IFL Science. À Cape Wrath dans le nord de l'Écosse. 39 dauphins-pilotes ont été retrouvés échoués sur la grève. Ils faisaient partie d'un banc d'environ 70 globicéphales, de passage dans le bras de mer du Kyle of Durness. Les scientifiques ont d'abord supposé que ces grands dauphins s'étaient laissés surprendre par la marée à cause de la topographie étroite du lieu.

Écosse, des explosions militaires ont tué de nombreux dauphins

Le dauphin-pilote peut atteindre cinq à six mètres de long, et peser jusqu'à trois tonnes pour un mâle adulte. Malgré leurs efforts, les volontaires mobilisés n'avaient pu sauver que 20 dauphins. Les cétacés remis à l'eau, tous les regards s'étaient tournés vers l'armée britannique. Sans doute parce qu'à 4,5 kilomètres de Cape Wrath, la Navy se livre à un programme de recherche en armement autour de l'île de Garvie. La veille de l'accident, les militaires avaient d'ailleurs procédé à la mise à feu de trois bombes sous-marines de 454 kilos. Le jour de l'accident, une autre bombe de 113 kilos avait également explosé. Les dauphins échoués auraient-ils été victimes de ces essais militaires ? Une commission d'experts du ministère de l'Environnement a été chargée de l'enquête. Elle a rendu son rapport le 25 juin 2015. Ses conclusions sont accablantes. Le jour de l'accident, aucun dauphin échoué ne montrait de signes de maladie, de blessure ou de faiblesse physique. Les rivages d'Écosse vivent de la pêche, mais aucune activité halieutique usuelle n'est en mesure d'expliquer l'échouage. Les essais militaires sont la seule variante qui aurait pu perturber les dauphins à ce point. La violence des explosions les a rendu "pratiquement sourds", selon le rapport. Dans leur confusion, le rivage s'est transformé pour eux en piège mortel. Avez-vous déjà assisté à l'échouage d'un cétacé ?

Source : IFL Science