Eco Sailing Project : Le récit d'un tour du monde en voilier écolo

Ecrit par

Il y a quelques temps, quatre jeunes diplômés se sont donné un défi très particulier : faire le tour du monde en voilier 100% écolo. Maintenant qu'ils sont prêts à le relever, meltyDiscovery vous raconte leur récit

Alors que certains rêvent de partir à l'étranger pour parcourir les endroits les plus proches des étoiles, François Allemand, Bérenger Laurent, Pierre Laparre et Martin Delapalme, rêvent plutôt d'océans. En effet, ces quatre jeunes gens s'étaient, il y a quelques temps, donné un défi : partir faire le tour du monde à la voile en réduisant au maximum leur impact sur l'environnement. Ils ont alors fait appel à leurs différentes spécialisations professionnelles afin de mettre ce projet en place. Après avoir ouvert une collecte de fonds sur le site internet KissKissBankBank, les jeunes gens ont fait l'acquisition d'un voilier à deux mats du nom d'Amasia. Ils ont alors dû transformer ce bateau afin de le rendre totalement autonome en énergie.

Eco Sailing Project : Le récit d'un tour du monde en voilier écolo

Pour ce faire, ils y ont installé une éolienne à l'arrière du navire, deux installations de panneaux solaires, une hélice réversible ainsi qu'un moteur électrique. Mais ce périple n'a pas seulement pour but de distraire les jeunes hommes. En effet, ce voyage, qui durera un an et demi, aura également pour but de faire des relevés scientifiques et de la culture en tout tout genre sur le navire afin qu'il devienne un véritable laboratoire flottant. Pour finir, les quatre matelots se sont donné pour objectif d'instruire les populations en intervenant dans différentes écoles afin d'expliquer l'importance de l'écologie. Afin de pouvoir suivre les quatre aventuriers dans leur périple à travers le monde, meltyDiscovery vous dévoilera toutes les deux semaines les épisodes de la websérie qui sera mise en place. Alors, rendez-vous fin septembre pour le départ d'Amasia et de ses quatre marins. En attendant, découvrez le requin mort après avoir mangé une otarie en Australie. Allez-vous suivre le périple de François, Bérenger, Pierre et Martin ?

Source : Eco Sailing Project