La vie des animaux

Des extinctions de masse ont commencé chez les animaux

Publié par
Mathilde Hodouin
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 4 min
No thumbnail

Ces dernières années, de nombreuses espèces animales ont connu une extinction massive. Les explications de meltyDiscovery.

La sixième extinction massive d'espèces animales a démarré depuis 40 ans sur la planète Terre. Une étude menée sur le sujet par Gerardo Ceballos, de l'université de Berkeley en Californie, a été publiée dans le journal Science Advance. L'étude désigne l'action humaine comme cause principale des ravages infligés à la bio-diversité. Sur meltyDiscovery, nous vous parlions de ces 815 espèces en danger d'extinction. Il est encore possible d'enrayer le phénomène, mais il y a urgence. La fenêtre de tir risque de se refermer très vite, préviennent les auteurs de l'étude. "Nous avons probablement une décennie devant nous pour redresser la barre. Si nous n'amorçons pas maintenant résolument la pompe, nous n'aurons plus le loisir d'intervenir" expliquait à News Discovery Anthony Barnosky, co-directeur de l'étude. D'autres animaux n'auront pas eu l'opportunité de résister à cette vague de disparition. Selon le professeur Ceballos, l'extinction massive actuelle provoque des disparitions 100 fois plus rapides que la normale. Nous avons dressé une galerie de portraits des disparus.

La tortue de Pinta Island !

La tortue des Galapagos endémique de l'archipel. L'espèce se divise en une dizaine de sous-espèces. Sur Pinta Island, le dernier individu connu de l'espèce Chelonoidis abingdonii était un mâle âgé d'environ une centaine d'année. Surnommé "Solitario George", il est mort sans descendance en juin 2012. Les efforts des biologistes pour le faire se reproduire avec les femelles d'une autre sous-espèce de tortues géantes n'ont rien donné. La reproduction des tortues en voie d'extinction est un processus lent et délicat. A la fin de la même année, des chercheurs de l'université de Yale ont identifié 17 individus au patrimoine génétique identique sur l'île Isabella de l'archipel. Tout espoir n'est donc pas perdu pour Chelonoidis abingdonii.

Le crapaud doré, ou crapaud de Monteverde !

Le crapaud doré ou crapaud de Monteverde est une espèce d'amphibien endémique du Costa Rica. De son nom savant Incilius periglenes, ce tout petit animal vivait à une altitude comprise entre 1 500 et 1 620 mètres. Il nichait dans la forêt de nuage de la cordillère de Tilarán, une zone d'environ 10 kilomètres carrés. Le crapaud doré avait été découvert en 1966. Les spécimens adultes mesuraient entre 41 et 48 millimètres pour les mâles, et entre 47 et 54 millimètres pour les femelles. Une taille lilliputienne qui rappelle ces 7 grenouilles découvertes au Brésil. Aucun individu n'a été aperçu depuis 1989, et l'espèce est réputée éteinte depuis 2001. Les scientifiques pensent que le réchauffement climatique serait à l'origine de cette extinction. Le crapaud doré est devenu l'emblème de la lutte pour la protection des amphibiens.

La panthère nébuleuse de Taïwan !

La panthère nébuleuse de Taïwan a été déclaré éteinte en 1996, une extinction officialisé en 2013. Le dernier spécimen vivant avait été aperçu en 1983. La panthère nébuleuse de Taïwan possédait notamment une queue un peu moins longue que la panthère nébuleuse du continent (55 à 60 centimètres). Les scientifiques ne sont pas tout à fait d'accord pour qualifier la panthère nébuleuse de Taïwan de "sous-espèce" par rapport à ses cousines du continent. Un programme de réintroduction de l'animal dans l'île, dont les ressources biologiques réservent encore des surprises, est à l'étude.

Le lion de mer japonnais !

L'otarie du Japon (Zalophus japonicus) est une espèce dont les scientifiques ne savent pas grand-chose. Elle vivait dans les régions maritimes et côtières du Japon. L'animal venait se reproduire sur les plages de sable et sur certaines zones rocheuses. L'otarie du Japon serait une espèce assez proche du lion de mer observable près des côtes de l'Alaska. La disparition de l'otarie du Japon a été définitivement actée dans les années 1970.

Le tigre de Java !

Le tigre de Java (Océanie) était une sous-espèce qui vivait uniquement sur l'île. De petite taille par rapport à son cousin du continent asiatique, le tigre de Java se caractérisait par une robe aux rayures plus fines et plus serrées. Il possédait également un museau long et étroit avec des longues carnassières (les dents qui déchirent la viande). Chassé par l'homme, il a subi de plein fouet la disparition de son habitat naturel avec la déforestation. Les scientifiques n'ont pas eu l'occasion d'élever des spécimens en captivité pour les relâcher avec succès dans la nature comme en Russie. L'extinction totale du tigre de Java a été constatée au début des années 1980.

Le bruant maritime "Ammodramus" !

L'Ammodramus maritimus nigrescens est une sous-espèce du Bruant maritime (Ammodramus maritimus), un oiseau de la famille des Emberizidae. Cette sous-espèce vivait dans les marais salants de l'île de Meritt à Hawaï. A la fin des années 1970, les ornithologues recensaient 3 000 couples nicheurs. Sa disparition brutale est directement imputable à l'homme. Son habitat a été traité au DTT pour permettre l'installation du programme spartial. Cet insecticide est connu pour perturber la reproduction des oiseaux, en fragilisant la coquille de leurs œufs. Le dernier représentant de la sous-espèce s'est éteint en 1987.

L'ibex des Pyrénées !

Le bouquetin des Pyrénées vivait dans les montagnes entre la France et l'Espagne. L'espèce qui habitait sur les versants français était réputée avoir des cornes plus longues que son cousin espagnol. Les derniers spécimen ont été abattu aux environ du lac de Gaube, près de Cauterets en 1910. L'espèce est officiellement reconnue comme éteinte depuis l'an 2000. Plus de rencontres insolites entre skieurs et animaux. Les scientifiques espéraient réintroduire l'animal grâce au clonage à partir de cellules prélevées sur la dernière représentante femelle de la sous-espèce, mais leurs tentatives ont échoué. En 2014, le parc national des Pyrénées a donné son accord pour l'introduction de bouquetins ibériques des Pyrénées.

À lire aussi
Alaska, des lamproies tombent du ciel !
À lire aussi
Californie, des crabes rouges envahissent les plages !
À lire aussi
Une pieuvre qui ressemble à un Tamagoshi !
À lire aussi
Méli-mélo animal, les plus belles plages de 2015, un ver géant, le résumé de la semaine
Encore plus de contenus
Discovery Channel

Ces races de chiens qui ne sont pas destinées à vivre dans une maison

Le chien est le meilleur ami de l'homme, c'est bien connu, s'il existe bien un animal qui s'est fondu dans le décor et qui s'est accommodé à la vie avec l'homme c'est bien le chien. Seulement il arrive des fois que les conditions ne soient pas réunies pour permettre l'épanouissement du chien ou bien tout simplement qu'il appartienne à une race qui ne peut pas vivre en captivité de par sa dangerosité ou bien ses besoins naturels... 

Ces races de chiens qui ne sont pas destinées à vivre dans une maison
Science

Ces fausses idées reçues sur le Covid-19

La France fait face à l'un des plus gros défi sanitaire de son histoire à travers cette pandémie de coronavirus qui s'est déclarée en Chine au mois de décembre 2019. Le virus continue de se propager partout sur le globe poussant certains pays à prendre des décisions strictes allant de la fermeture de l'espace aérien à des mesures de confinement. Cependant, le virus n'est pas le sens problème qui se présente à notre porte, il est accompagné d'un grand nombre de fake news et de fausses idées reçues qui ne font que renforcer l’inquiétude et le désarroi. Nous avons décidé de décrypter tout cela pour vous.

Ces fausses idées reçues sur le Covid-19
meltyBuzz

Ces activités pour faire passer le temps pendant le confinement

La France est confrontée en ce moment à une épidémie de Covid-19 qui en quelques semaines touche déjà pas moins de 9000 français. Ce qui a poussé l'état Français à mettre en place un confinement total dans le but d'enrailler l'expansion du virus. De ce fait, l'ensemble des français vont rester à la maison le temps de mener cette guerre contre ce virus. Il n'est jamais évident de s'occuper sans sortir de chez soi, voila pourquoi nous vous proposons ces activités pour faire passer le temps.

Ces activités pour faire passer le temps pendant le confinement
Science

Ce qu'il faut savoir sur le coronavirus 

Le Covid-19, apparu en Chine fin décembre 2019 s'est répandu très largement dans le monde avec des cas qui se déclare un peu partout. Plusieurs pays ont déclaré l'état d'urgence face à la propagation de l'épidémie, les marchés boursiers présentent des données équivalentes à celle de la crise mondiale de 2008. Face à une pléthore d'informations et de fake news plus personne ne sait ou donner de la tete, et la peur gagne autant de terrain que le virus.                                                                 Pourquoi le Covid-19 suscite autant de peur autant auprès des autorités que des populations ? comment se transmet le virus ?  Nous avons décidé de vous faire un point sur cette maladie qui inquiète.

Ce qu'il faut savoir sur le coronavirus 
Santé

Quels sont les pays touchés par le coronavirus ?

Le bilan de l’épidémie s'alourdi chaque jour, près de 10 000 personnes sont infectées et le nombre de décès connait un bond sans précédent. Voici la liste des pays concernés et leur nombre d'infections et de morts.

Quels sont les pays touchés par le coronavirus ?
Des extinctions de masse ont commencé chez les animaux
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible