D'énormes éruptions solaires à l’origine de la vie sur Terre ?

Ecrit par

Selon une nouvelle étude, ce sont de gigantesques éruptions solaires qui auraient rendu possible le développement de la vie sur notre planète. On vous explique !

Ça n’a peut-être pas l’air comme ça, mais on a encore pas mal de choses à apprendre sur notre système solaire et sa formation. En témoigne cette nouvelle étude, qui a sûrement percé le mystère sur ce qui a bien pu se passer pour que la vie puisse se développer sur Terre. Comment sa température est-elle devenue assez chaude pour que de l’eau débarque à sa surface ? Selon des astronomes de la NASA, d’énormes éruptions solaires seraient les grandes coupables. En fait, les tempêtes juvéniles de notre astre étaient bien plus violentes avant que maintenant. D’ailleurs, on peut dire “merci” au champ magnétique de la Terre. Bien que puissantes et aussi surprenant que cela puisse paraître, celles-ci auraient apporté des conditions nécessaires à l’apparition de la vie sur notre planète. C'est quoi cette histoire ?

D'énormes éruptions solaires à l’origine de la vie sur Terre ?

Les scientifiques ont pris les jeunes étoiles d’aujourd’hui pour modèles, puisqu'elles sont sûrement aussi actives que l’était notre astre dans sa jeunesse (il a quand même presque 4,57 milliards d’années !). “L'observation de jeunes étoiles, ressemblant à notre Soleil dans ses premières centaines de millions d'années, suggère que notre Soleil a eu un passé tumultueux avec des éruptions aussi fréquentes que puissantes. Ces puissantes tempêtes solaires envoyaient des flux d'énergie plus de mille billions de fois supérieurs à ceux des bombes atomiques”, a expliqué Vladomir Airapetian, coauteur de cette étude publiée dans Nature Geoscience à Discovery News. Ça fait beaucoup. Par modélisation, ils ont cherché à connaître l’impact de ces tempêtes sur la jeune atmosphère terrestre. Ils ont compris que les particules énergétiques émises par le Soleil interagissaient avec les composants de cette dernière, dont l’azote moléculaire. Celui-ci était ensuite transformé en oxyde nitreux (le gaz anesthésiant qui fait délirer) et en cyanure d’hydrogène (produit par certains végétaux). Ne décrochez pas tout de suite, l’histoire touche bientôt à sa fin !

via GIPHY

Le premier, un gaz à effet de serre, a réchauffé la surface de la Terre et l’a amenée à une température permettant de conserver de l’eau liquide. Quant au cyanure d’hydrogène, il a fourni de l’azote en quantité suffisante pour que des protéines, des acides aminés et d’autres molécules organiques complexes puissent se former. En gros, c’est un composant indispensable au développement de la vie. Ça voudrait dire que les tempêtes solaires (vous pouvez en observer une en forme de cœur ici) juvéniles seraient à l’origine de tous les composés chimiques (“biomolécules complexes”) présents dans les organismes vivants. Et donc, que notre planète était déjà habitable il y a plus de 4 milliards d’années ! Jusque là, on pensait que les premières formes de vie étaient apparues il y a 3,5 milliards d’années. Vous l'aurez compris, cette étude pourrait bien avoir percé le mystère de l’origine de la vie sur Terre. Reste à savoir si les biologistes seront du même avis… Et vous, que pensez-vous de cette étude ?

Source : Nature Geoscience, wikipedia, canoe, hitek, notreplanete, discovery news