Zimbabwe : Cecil The Lion, son tueur identifié se dit prêt à collaborer 

Ecrit par

L'affaire "Cecil The Lion" secoue le monde des amoureux de la faune depuis que le Zimbabwe a identifié le chasseur américain qui l'a tué. Ce dernier se dit prêt à collaborer.

Si la crise grecque est mauvaise pour les animaux du zoo d'Athènes, la bêtise humaine l'est tout autant pour l'ensemble des animaux. Depuis deux jours, médias et réseaux sociaux s'embrasent depuis que l'homme ayant tué Cecil the Lion au Zimbabwe a été identifié. Ce lion était l'une des stars du parc national de Hwange et il a tout simplement été décapité par un chasseur américain avec l'aide de deux complices locaux. Le lion Cecil faisait la fierté du parc, du haut de ses 13 ans et de sa crinière noire qui l'avait rendu célèbre. C'est un dentiste américain, Walter James Palmer, qui est donc accusé d'avoir lancé une traque de 40 heures contre le lion, aidé par deux zimbabwéens. Ils auraient attiré le lion hors du parc avec une carcasse attaché à un véhicule avant que Palmer ne lui tire dessus avec un arc et l'achève d'un coup de fusil.

La chasse est autorisée dans certaines réserves du Zimbabwe mais uniquement dans celles privées, et jamais dans les parcs nationaux, comme celui où résidait Cecil. Walter James Palmer a déclaré par voie de presse qu'il avait "engagé des guides professionnels et qu'ils avaient apporté tous les permis en règle. A [sa] connaissance, tout était légal concernant cette excursion" précisant "je n'avais aucune idée que le lion que j'avais abattu était connu et adoré localement". Il a ensuite affirmé qu'il restait à la disposition des autorités zimbabweene et qu'il était prêt à collaborer à l'enquête. Rejetant la faute sur ces deux guides, Palmer n'en est pourtant pas à son premier coup d'essai en la matière. Il avait déjà été accusé d'avoir tué un ours brun aux Etats-Unis en dehors des zones légales de chasse. La mort de Cecil The Lion devrait largement relancer les débats autour de la chasse, on vous rappelle d'ailleurs qu'Emirat Airlines a interdit les trophées de chasse à bord de ses avions !