Avion, enfin un siège confortable pour dormir ?

Ecrit par

Une ingénieure a trouvé la solution pour que les passagers de la classe éco puissent dormir confortablement en avion en imaginant un repose-tête digne de ce nom !

En ce qui concerne les voyages en avion, on a fait des progrès. On sait enfin à qui appartient l’accoudoir, on connaît les règles de vie à adopter à bord pour ne pas gêner les autres et on peut même savoir ce qu’on survole en temps réel grâce à une nouvelle appli. Malgré tout ça, on n’est toujours pas capables de s’endormir et quand on y arrive, on se réveille avec un torticolis qu’on va traîner les 3 premiers jours des vacances. Et si tout ça, c’était du passé ? On ne veut pas crier victoire tout de suite, mais une ingénieure allemande a peut-être trouvé la solution à ce fâcheux problème. Manon Kühne a imaginé un repose-tête aux allures de hamacs qui s’attache aux sièges. Baptisé “HeadRest”, il aurait sa place sur tous ceux des classes éco.

D’abord, c’est un repose-tête qui s’ouvre et qui est composé de deux “ailes”, une sur chaque côté. Elles viennent se mettre de part et d’autre de votre tête et n’attendent plus que vous ne vous laissiez aller pour vous rattraper doucement mais sûrement. Ensuite, HeadRest est vraiment cool parce qu’il peut se régler ! Et oui, on peut choisir l’angle des ailes. Il ne sera jamais trop près de notre tête, ni trop loin. Et nous, on n’aura plus jamais l’impression que notre nez est à 2,5cm de l’épaule de notre voisin. En plus d’avoir physiquement la capacité et la place pour dormir, on aura aussi un peu plus d’intimité puisque les ailes peuvent nous cacher des autres passagers. Si cette invention est adoptée par les compagnies aériennes, ce sera un sacré plus pour le confort des voyageurs de classes économiques. D’ailleurs, elle a été récompensée aux 2016 Crystal Cabin Awards, qui félicitent les innovations en matière de design intérieur pour les avions. Chez meltyDiscovery, on espère retrouver ce HeadRest sur nos futurs sièges ! Pensez-vous que cette invention sera adoptée par les compagnies aériennes ?

Source : Travel and Leisure