Australie, une otarie fait du surf sur le dos d'une baleine !

Ecrit par

Les animaux marins ne manquent pas de ressources quand il s'agit de se déplacer. En Australie, cette otarie a choisi de surfer sur une baleine !

C'est une drôle de collaboration entre espèces dont la nature garde le secret. Le 17 septembre 2015, Robyn Malcolm participe à une exercusion en mer au large d'Eden (Sud-Est de l'Australie). La jeune femme espère photographier des baleines à bosse. C'est alors qu'elle photographie une image insolite. Au loin, une otarie se laisse tranquillement porter sur le dos d'une baleine ! Il s'agit probablement d'un lion de mer australien (Neophoca cinerea) ou d'une otarie à fourrure d'Afrique du sud (Arctocephalus pusillus doriferus). Ces deux espèces d'otaries vivent et se reproduisent sur la côte sud de l'Australie. Les individus adultes pèsent entre 250 et 350 kilos, pour le mâle. Ce n'est pourtant qu'un poids plume pour la baleine à bosse (Megaptera novaeangliae). Ni le lion de mer ni l'otarie à fourrure ne sont des animaux trop farouches. Ce bébé otarie s'était même invité dans le salon d'une maison en Nouvelle-Zélande !

Australie, une otarie fait du surf sur le dos d'une baleine !

Par contre, ce mode de transport est peu commun d'après Geoff Ross, biologiste et spécialiste des baleines au Parc National de la Vie Sauvage du Nouveau Pays de Galles. "Les baleines à bosse ont l'air d'utiliser la technique de chasse du "filet de bulles". C'est un mode opératoire unique. Je n'avais encore jamais observé ce comportement dans les eaux du Nouveau Pays de Galles. Les baleines forcent les bancs de poissons à se serrer, pour former une masse compacte. Les autres animaux peuvent se nourrir au passage. C'est plus facile d'attraper du poisson de cette manière, ce qui explique la présence de l'otarie" explique-t-il. Les otaries vivent à proximité des côtes, où elles se nourrissent de crustacés, pieuvres et petits poissons. Les requins et les orques sont leurs seuls prédateurs marins. Nous vous avions montré la vidéo de cette orque jouant avec un lion de mer malchanceux. Avec environ 12 000 individus en liberté, le lion de mer australien est en danger d'extinction. Sa chasse est interdite depuis 1972. Avez-vous déjà vu un lion de mer ?

Source : IFL Science