Animaux en voie d'extinction : 815 espèces en danger!

Ecrit par

La revue Current Biology a publié une étude où figure la liste des 815 espèces animales pouvant disparaitre dans les prochaines décennies. meltyDiscovery vous explique les résultats de ces recherches.

Si le 19e et 20e siècle ont vu disparaître un nombre impressionnant d’espèces animales rares à cause de l’urbanisation massive et non contrôlée mais également des désastres humains, les choses peuvent changer aujourd’hui. La sérieuse revue Current biology a justement publié la liste des espèces les plus en dangers et propose également des solutions pour les protéger. Si l’on peut penser qu’il s’agit de la dure loi de la nature, la zoologue Dalia Amor Conde et signataire de cette liste affirme que le "rythme de disparition est dix fois supérieur à la normale". Les principaux facteurs pris en compte pour établir ce classement sont la stabilité politique des régions, l’urbanisation ou encore la pollution. Ainsi, le pangolin, un animal peu connu dont nous vous avions déjà parlé risque de disparaître à cause du braconnage.

Animaux en voie d'extinction : 815 espèces en danger!

Une fois tous ces éléments pris en compte, l’étude révèle qu’il faudrait plus d’1,2 milliards d’euros par an afin d’aider ces espèces à survivre dans leur habitat naturel. Cependant, la levée de ces fonds semble impossible, car les régions les plus touchées sont particulièrement pauvres et les autorités internationales ne considèrent pas encore cela comme une priorité. La seule solution proposée actuellement est donc la conservation de spécimens dans les différents zoos du monde comme c’est déjà le cas pour certains ours, éléphants ou tigres, des espèces animales qui pourraient disparaître en 2015 dans leur habitat naturel. Cette deuxième proposition réduirait donc les coûts à environ 160 millions d’euros. Si 39% de ces espèces pourront certainement être sauvées, les 15 derniers animaux de la liste encourent une extinction certaine. Ainsi, même si l’albatros d’Amsterdam fait l’objet d’un programme particulier de protection, seuls 15 couples étaient recensés il y a quelques années. Quels solutions pourraient être apportées pour aider ces espèces?

Source : http://www.cell.com/current-biology/abstract/S0960-9822%2815%2900080-9