Allez en vacances à la plage, c’est bon pour la santé !

Ecrit par

Bon, on n’avait pas vraiment besoin d’une étude pour nous convaincre d’aller à la plage, mais puisque c’est la science qui le dit…

Vous n’êtes jamais autant détendus que quand vous passez des vacances au bord de la mer ? C’est normal, c’est scientifique ! Et oui, certains pensaient peut-être que c’était simplement une question de paresse, mais on vous le dit : s'exiler quelque temps sur une côte et ne poser le regard que sur l’océan a de vrais pouvoirs sur le corps humain. Ce n’est pas pour vous tenter, voire vous pousser au crime, mais une étude menée par l'Université d'État du Michigan et publiée dans Health & Place affirme qu’avoir vue sur des espaces bleus comme la mer réduit l’anxiété et le niveau de stress. Et, même si on ne dénigre pas leur potentiel, ça n’a rien à voir avec les glaces et les mojitos. Conclusion ? Faites votre valise pour visiter les plus belles plages d’Espagne !

Les chercheurs se sont intéressés à la ville de Wellington, la capitale de la Nouvelle-Zélande et ont comparé la santé mentale des gens vivants dans un lieu duquel ils pouvaient voir l’océan et ceux pour qui ce n’était pas le cas. Ils ont également pris en compte l'âge, le sexe et l’argent, mais ils ont réalisé que ce qui avait un impact sur le moral des individus, c’était aussi la distance (ou non) qui les séparait de la mer. Pourquoi ? Selon Amber Pearson, l’une des auteurs de cette étude, avoir l’océan comme toile de fond “réduit les stimulus sensoriels et encourage la relaxation mentale”. Ce ne serait pas le cas pour les espaces verts. Les sons et les odeurs y sont peut-être pour quelque chose. L’étude n’a cependant pas analysé les effets sur le court terme. Est-ce qu'ils sont immédiats ou faut-il se réveiller face à la mer tous les jours de sa vie pour en bénéficier ? On vous encourage quand même à demander une chambre avec vue la prochaine fois que vous partirez en vacances…et à privilégier les plages peu fréquentées par les touristes pour mettre toutes les chances de votre côté !  Pensez-vous que cette étude soit fiable ?

Source : Health & Place