Alerte, l'océan devient corrosif !

Ecrit par

Les océans absorbent trop de dioxyde de carbone produit par l'homme. Résultat, les eaux deviennent acides. Les explications de meltyDiscovery.

Quand nous parlons de protection des océans, nous pensons aux animaux tels dauphins tortues et baleines. Nous parlons de traitement des déchets plastique, ou de la nécessité de repenser la sécurité des forages pétroliers. D'après Jean-Pierre Gattuso, directeur de recherche au CNRS, un autre danger immédiat menace l'équilibre de la vie marine. Les océans absorbent plus du quart du CO2 produit par l’homme. C'est bien plus que le berceau de la vie sur notre planète ne peut en supporter. Résultat, les océans deviennent plus acides. Et plus chauds aussi, mais c'est un autre problème. “Les activités humaines rejettent du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère : 30 % sont absorbés par la végétation terrestre et 28 % par l’océan, précise Jean-Pierre Gattuso. Le CO2 est un polluant acide. Quand il se dissout dans l’océan, il se transforme en acide carbonique, qui diminue le pH de l’eau. C’est ce que l’on appelle l’acidification" explique Jean-Pierre Gattuso à National Geographic. Ce n'est pas comme si la mer se mettait soudain à nous brûler la peau, mais cette acidification bouleverse toute la chaîne alimentaire.

Alerte, l'océan devient corrosif !

L’acidification de l’eau de mer affecte d'abord les mollusques à coquille (huîtres, moules, etc.) et les coraux. Ils ont en commun de posséder des structures calcaires (coquilles et squelettes) qui ont besoin de la présence des ions bicarbonate et des ions carbonate. L'acidification fait disparaître les ions bicarbonates. Les conséquences se font déjà sentir dans l'industrie ostréicole, où la reproduction des huîtres est devenue de plus en plus difficile. Que serait notre planète sans ses océans ? Jean-Pierre Gattuso estime que l'Arctique est la zone la plus touchée. Si rien n'est fait, "en 2050, il sera devenu entièrement corrosif, ce qui entraînera la dissolution des organismes à structures calcaire. Cela se produira beaucoup plus tard dans les régions tempérées et tropicales" assure le chercheur. D'autres perturbations se manifestent déjà. Les poissons-clown désorientés ont du mal à retrouver leur anémone, le phytoplancton prolifère aux dépends du corail... Les hommes doivent anticiper et s'adapter. "Il nous a fallu à peine deux cents ans pour changer la composition chimique de l’océan. Si nous arrêtions aujourd’hui d’émettre du CO2 dans l’atmosphère, il nous faudrait des centaines d’années, voire mille ou deux milles ans, pour revenir à la normale” souligne Jean-Pierre Gattuso. Imaginez-vous la Terre sans ses océans ?

Source : National Geographic