9ème planète, une autre hypothèse probable

Ecrit par

Et s’il n’y avait pas de 9ème planète dans notre système solaire ? Des scientifiques ont émis une nouvelle hypothèse.

Souvenez-vous, c’était le mois dernier. Deux scientifiques de Californie avaient trouvé des indices selon lesquels une 9ème planète existerait dans notre système solaire. L’hypothèse était née après avoir observé les comportements étranges de plusieurs corps célestes dans la ceinture de Kuiper, au-delà de Pluton. Ils ont découvert que leurs trajectoires avaient des caractéristiques identiques. Or, le Soleil ne peut pas avoir autant d’influence sur eux. Anne-Sophie vous avait même expliqué tout ça dans une super vidéo. Et bien, nous allons mettre cette théorie de côté deux petites minutes, car d’autres experts viennent d’émettre une autre hypothèse visant à expliquer les orbites de ces objets spatiaux. D’après ces derniers, ils pourraient influer sur les orbites des uns et des autres, mais à une condition, qu’ils soient bien plus nombreux qu’ils ne le pensent.

9ème planète, une autre hypothèse probable

Comme l’a souligné Ann-Marie Madigan, de l’Université de Californie, si la masse totale de toutes ces planètes était égale à celle de la Terre, ces corps auraient pris ces trajectoires dans les 600 millions d'années qui ont suivi la naissance du système solaire. Le fait qu’il puisse y avoir plus de corps et de planètes naines que ce que nous pensions pourrait donc expliquer ce phénomène. La piste de la 9ème planète reste cependant probable. “Cela vient soit d’un plus grand nombre de planètes, qui influenceraient naturellement leurs propres orbites, soit d’une énorme 9ème planète. C’est une période exaltante, que ce soit la 1ère ou la 2ème option”, a expliqué Ann-Marie Madigan. Nous découvrirons bientôt la vérité, qui pourrait être établie grâce au puissant télescope Subaru basé à Hawaï et opéré par l’Observatoire astronomique national du Japon. D’autres outils de ce type permettront, eux, de savoir si la ceinture de Kuiper est bien plus peuplée qu’on ne le pense. Pour quelle hypothèse penchez-vous ?

Source : NASA