The Free Way, une aventure sauvage à travers l’Amérique du Sud, l’interview de Rob Greenfield et James Levelle

Rob Greenfield et James Levelle
Ecrit par

Rob Greenfield et James Levelle, les deux aventuriers de la nouvelle émission de Discovery Channel, The Free Way, diffusée tous les dimanches soir à 20h45, ont répondu aux questions de meltyDiscovery !

Si vous aimez l’aventure et que vous avez suivi assidûment les épisodes de The Island, vous avez sûrement regardé le premier épisode de The Free Way dimanche soir à 20h45 sur Discovery Channel. Dans cette émission, qui nous a rappelé Nus et culottés et Pékin Express, on suit Rob Greenfield et James Levelle dans un périple de 9000 km à travers l’Amérique du Sud. L’un est aventurier, l’autre cameraman. Ce dernier a dû s’adapter, avec parfois du mal, au mode de vie (ou de survie) de son acolyte. Il faut dire que Rob Greenfield a décidé de voyager sans argent, en comptant uniquement sur la générosité des personnes rencontrées. Le but ? Vivre des choses qu’il n’aurait jamais vécues s’il avait eu un porte monnaie sur lui. Mission accomplie. De Rio de Janeiro à Panama, de la forêt amazonienne à l’auto-stop, du petit boulot dans un restaurant au troc pour dormir dans un lit, leurs aventures ne nous ont pas déçus. On a eu la chance de poser quelques questions à ces aventuriers qui ont dû repousser leurs limites pour ce voyage magnifique !

Rob, quand avez-vous commencé à voyager de cette manière et pourquoi ? “La première fois que j’ai fait ça, je crois que c’était en novembre 2012. Je suis parti à Cabo San Lucas, au Mexique. C’était un plus petit voyage, de 2000 km environ, donc plus simple. J’ai toujours voulu réduire ma dépendance à l’argent, apprendre à survivre dans la nature, à être plus connecté à elle, vivre une vie plus simple. La meilleure façon de le faire, c’était de me forcer à apprendre tout ça”. Quel est votre meilleur souvenir de ce voyage en Amérique du Sud ? “Un soir, on est arrivés dans une ville du bassin amazonien et on ne savait pas où aller, on n’avait pas à manger, pas d’argent. On a rencontré Pedro, un homme incroyable. Il nous a emmenés dans la forêt amazonienne et nous a appris à attraper ces énormes larves dans les palmiers. On a passé l’après-midi à les manger, à les récolter puis nous sommes rentrés chez lui et les avons cuisinées. C’était le repas préféré de sa femme”.

Et votre pire souvenir ? “C’était au Pérou. On était à 5 km d’altitude, il gelait la nuit, le jour il faisait tellement chaud que mon nez et mon corps entier brûlaient. C’était très difficile de s’adapter au manque d’oxygène. C’était un vrai challenge parce qu’on avait perdu beaucoup de poids et que, si haut en altitude, tout est plus compliqué”. Puis, nous avons posé une dernière question à James Levelle, le cameraman peu habitué à ce genre de voyage. Nous avons voulu savoir s’il n'avait jamais regretté d’avoir suivi James dans cette aventure ou s’il était content de l’avoir fait. “Quand il m’a raconté ce qu’il voulait faire, traverser l’Amérique du Sud sans argent, je dois avouer que j’ai pensé que tout ça était impossible, probablement un peu dangereux et surtout complètement fou. C’est exactement pour ça que j’ai su que je devais le faire. La philosophie de Rob de voyager sans aucune organisation était très difficile à comprendre pour moi. Ça nous a posé problème pendant le périple, mais s’il y a bien une chose que je peux dire, c’est que je n’ai aucun regret de l’avoir suivi dans cette aventure parce que c’est probablement le plus grand challenge et la plus grande aventure de ma vie”. Ne ratez pas The Free Way, tous les dimanches soir sur Discovery Channel à 20h45 ! Pourriez-vous partir à l’aventure comme Rob Greenfield et James Levelle ?

Source : Discovery, meltyDiscovery - Crédit : The Free Way - Discovery Channel