Earth to Space, la NASA organise un live Facebook depuis la Station Spatiale Internationale

Un petit live depuis l'ISS
Ecrit par

Vous vous êtes déjà demandé quelle sorte de recherches les astronautes de la Station Spatiale Internationale faisaient dans l’espace ? Mark Zuckerberg va peut-être bientôt pouvoir vous répondre.

S’il y a une chose qui est sûre, c’est que la NASA aime bien faire des ponts entre la Terre et l’espace. Après avoir créé un compte snapchat pour les astronautes, c’est maintenant Facebook que l’agence spatiale américaine va utiliser pour nous montrer ce qu’est la vie en microgravité. Ce soir, à 18h55 (heure française) Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, va donc discuter avec les astronautes de la NASA et de l’ESA présents sur la Station Spatiale Internationale (ISS). Enfin discuter, c’est une façon de parler. Il aura surtout un rôle de médiateur, car le but est surtout de poser des questions proposées par des internautes. Ce seront donc les astronautes américains Tim Kopra et Jeff Williams et l’Anglais Tim Peake qui répondront aux questions en live sur la page facebook de la NASA.

Scott Kelly, ISS, voie lactée
Les astronautes aussi se lancent dans les live Facebook

Ce live durera 20 minutes top chrono. Mark Zuckerberg devra poser des questions comme “Comment c’est de vivre et de travailler en microgravité en orbite de la Terre ?”, “Quelle sorte de science extraterrestre se produit dans les laboratoires de la station spatiale ?” ou encore “Comment la recherche dans l’espace aide-t-elle à nous préparer à envoyer des Hommes sur Mars ?”. Peut-être va-t-on en savoir plus sur cette histoire de BEAM. Vous savez, la capsule gonflable qui sert d’habitat et de laboratoire spatial. Ça doit tout de même être bizarre de travailler dans une sorte de château gonflable. Une chose est sûre, à la rédac’ de meltyDiscovery, on sera devant notre ordi à 18h55 précise pour savoir ce que les astronautes de la NASA et de l’ESA ont à nous raconter. Et vous, qu’auriez-vous demandé aux astronautes de l’ISS ?

Source : NASA - Crédit : Scott Kelly, NASA